Histoire de l'église Saint-Pierre

 
CONSTRUCTION DE L'EGLISE : 1885-1890
L’église de Melesse étant considérée trop petite au regard de la population, un projet de reconstruction de celle-ci est présenté par le recteur de la paroisse, Mr Vincent. Le 24 août 1884, le conseil municipal accepte le projet mais refuse tout impôt pour ladite construction. La dépense est alors couverte par la fabrique (le conseil paroissial) et par les dons.A partir de 1885, la nouvelle église est construite dans le style néo-byzantin, par l’architecte Mr Mellet. Elle remplace l’ancienne église qui est démolie au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Le transport de la pierre, depuis la "Ville en Bois" est effectué bénévolement par les cultivateurs de la commune, avec des charrettes à bras. Le tuffeau de Saumur a été employé pour le beffroi et les clochetons. L’inauguration a lieu le 17 juin 1890. C’est en 1985 qu’a eu lieu sa rénovation : elle concerne la restauration des murs intérieurs et des vitraux. Le financement a été assuré par la Municipalité, le Département, la Région, les Monuments historiques, et les paroissiens.
 
CONSTRUCTION DE L'EGLISE : 1885-1890
La première mention de l’église de Melesse "Ecclesiam Mellece" apparaît en 1185 dans le cartulaire de l’abbaye bénédictine Saint -Melaine dont elle dépendait. La construction des XVe et XVIe siècles se composait d’une nef à chevet droit à laquelle trois chapelles (deux au nord) avaient été ajoutées successivement. La maîtresse-vitre portait les armes des seigneurs Launay du Han. Une tour octogonale surmontée d’un dôme campanile avait été construite en 1764, à l’angle sud-ouest, en remplacement de la précédente, détruite par la foudre en 1760. Le porche ainsi que plusieurs fenêtres étaient de style gothique flamboyant. La porte sud était précédée d’un porche en bois du XVIe siècle, très finement sculpté, que l’on peut admirer actuellement au-devant de la chapelle des Alleux. Le porche qui appartenait à l’ancienne église, a été racheté par le chanoine Thébault qui l’a fait reconstruire à l’identique à l’entrée de la chapelle de son manoir, aux Alleux.Il se compose de deux murettes de 1,50 m de hauteur, garnies intérieurement de bancs et de lambris : chaque murette supporte trois courtes colonnes octogonales en bois avec bases et chapiteaux qui soutiennent une sablière sculptée. Les angles formés par la rencontre des colonnes et des sablières sont remplis par des statuettes en bois figurant des anges, des sirènes et un joueur de flûte, un moine tonsuré,...
Le toit a la forme d’une pyramide octogonale aiguë, qui est surmontée de deux petits clochetons à l’avant. Ce document a été produit par le Conseil Paroissial de Melesse en collaboration avec l’association "Melesse à travers les âges" qui a édité : "L’église de Melesse à travers les âges" "Croix, calvaires et anciennes chapelles".
 
 
EGLISE ACTUELLE
 
1- Le maître-autel . Ce retable néo-roman en pierre et mosaïque de 1889 est l’oeuvre de Henri Mellet qui érigea aussi les autels retables latéraux.
2- Les deux chapelles latérales. Elles sont fermées par un chancel (clôture en forme de balustrade) en fer forgé.
3- L’orgue à tuyaux. Doté de sept jeux, il a été construit par l’atelier Lelogeais de Nantes en 1870 et 1880. Il a été restauré en 1980.
4- Le Chemin de croix. Il est en pierre sculptée, taillé dans la masse en 1890 par le statuaire Charles Goupil.
5- La chaire et les stalles. En bois, elles ont été réalisées par les ateliers Rual de Rennes en 1890.
6- Les confessionnaux. Deux d’entre eux ont été réalisés durant la première moitié du XIXe siècle sur le modèle de ceux de l’église Saint-Etienne de Rennes.
7- Le maître-autel Louis XIII. Situé côté sud, en bois peint et doré, ce retable est classé.
8- Le bénitier. En granit à sept côtés et à haut relief, il est gravé d’un écusson soutenu par deux lions avec la date de 1527. Il est classé.
9- Le baptistère. Sa cuve, formée d’une large pierre de marbre, provient de l’ancienne église.
10- La statue Saint-Michel. Elle est en bois polychromé du XVIIe , classée en 1987, restaurée en 1990.
11- La statue de St Joseph. En chêne massif, elle provient de l’ancienne église.
12- L’horloge date de 1785.
13- Les chapiteaux, au nombre de 21, ont été historiés sur chacun des quatre côtés
 

 
LES CHAPITEAUX : DES SCENES BIBLIQUES ET EVANGELIQUE
 
Les chapiteaux de la nef sont sculptés des quatre côtés. Ils ont, pour la plupart, été réalisés par Savary en 1889 et 1890, Quatre chapiteaux ont été sculptés par Deschamps en 1929. La majorité de ceux-ci représentent des scènes de la Bible ou de la vie du Christ. Tous les sujets sont traités avec vie, les personnages étant grossis par rapport aux objets, ce qui les met en valeur.

 
LE BAPTISTERE
 
Sa cuve est formée d'une large pierre de marbre avec une piscine.
Il provient de l'ancienne église

 
LA CROIX
 
Elle est d'un grand prix,
et est maintenant à la cathédrale de Rennes

 
LE BENITIER DU XVIe
 
C'est un bénitier en granit à 7 cotés
Des lions soutiennent un écusson.
Il est daté de 1527 et a été fait par Tessier.



Accueil Marcher dans la rue 100 sites classés